Nosferatu (1922)

(Titre original : Nosferatu, Eine Symphonie Des Grauens)

Film allemand de Friedrich Wilhelm Murnau, 1922.

Durée : 1 h 40. NB. Prana-Film Gmbh Berlin. Scénario : Henrik Galeen d'après le roman Dracula de Bram Stoker. Photo : Fritz-Arno Wagner. Décors et costumes : Albin Grau. Interprètes : Max Schreck (comte Orlock, alias Nosferatu/Dracula), Gustav von Waggenheim (Jonathan Hutter/Jonathan Harker), Greta Schroeder (Ellen/ Nina, sa femme), Alexander Granach (Knock/Renfield), Georg H. Schnell (Westenra, l'ami de Jonathan/Farmateur Harding), Ruth Landshoff (Annie/Lucy, sa femme), John Gottowt (le professeur Bulwer/le professeur van Helsing).

Nosferatu, l'un des films les plus célèbres de l'histoire du cinéma allemand, a bien failli disparaître à tout jamais. Lorsqu'il achève l'écriture du scénario, Henrik Galeen apprend que Florence Stoker, la veuve de l'écrivain décédé en 1912, intente un procès à la société de production. Elle n'a, en effet, pas été consultée. Galeen change alors les noms des personnages, les lieux de l'action et quelques détails. La veuve de Stoker demande cependant la destruction de toutes les copies existantes et en juillet 1925, un tribunal anglais lui donne raison. Certaines copies ont heureusement échappé à cette décision juridique. Première version officielle du roman de Bram Stoker, le film de Murnau demeure incontestablement fidèle à son esprit et aux grandes lignes d'un roman très populaire en Allemagne et dont on retrouve à l'écran la plupart des moments forts. Tourné avec très peu de moyens et utilisant, contrairement à l'habitude de l'époque, les décors naturels, (le film fut tourné en Allemagne et en Tchécoslovaquie), Nosferatu dont le sous-titre "Une symphonie de l'horreur", donne une idée exacte des intentions du réalisateur, demeure une oeuvre pleine d'images insolites d'une beauté stupéfiante, filmées par la caméra de Fritz Arno Wagner. Il est difficile de ne pas être troublé par cette procession de croque-morts en hauts-deforme et redingotes, par l'arrivée du navire dans le port de Wismar ou par l'apparition de la forme hideuse du vampire sur le voilier. Sans être tout à fait conforme à la description du romancier, le personnage de Dracula-Orlock incarné par Max Schreck, est d'une maigreur cadavérique accentuée par un maquillage blanchâtre qui le rend hideusement magnifique. Proprement monstrueux, le vampire qui doit se nourrir du sang des autres pour demeurer en vie, symbolise ici l'émanation du Mal absolu. En 1925, une version sonore baptisée "Die Zweulfte Stunde", plus longue que la version d'origine car comprenant des prises de vues non utilisées par Murnau, parvint sur les écrans. Elle fut présentée aux Etats-Unis en 1929. Aujourd'hui reconstituée dans son état initial, elle a fait l'objet d'un remake réalisé par Werner Herzog en 1979, Nosferatu, fantôme de la nuit (avec Klaus Kinski et Isabelle Adjani). On peut voir quelques extraits du film de Murnau dans un court métrage de Jean Painlevé, "Le vampire" (1945).

De plus, Nosferatu ne fut pas un film en noir et blanc au sens strict. A l'origine, la pellicule était teintée de couleurs différentes selon le type de situation présenté dans la scène. Par exemple, une scène de nuit était bleue alors que le jour était sépia. Malheureusement, la majorité des copies VHS ne présentent pas cet aspect important. Je me permet donc de vous recommander le DVD du film, distribué par Image Entertainment, qui respecte cette particularité.

Plusieurs tentatives de bandes-son musicales ont été faites dans les années 90 sur ce film, notamment par le groupe de rock allemand, Art Zoyd, qui composa une excellente musique d'ambiance jouée en direct pendant la projection de Nosferatu ; il s'est produit dans les plus grandes capitales mondiales, de New York à HongKong, de Moscou à Berlin, ainsi qu'à Paris au Passage Nord-Ouest, et à Londres au Business Design Center, à l'Union Chapel d'Eslington. En 1995, Bernard J. Taylor écrivait également une bande sonore, "Nosferatu, the Vampire", créant un véritable concept musical autour du film de Murnau.

Saturn Films (la compagnie de production de Nicolas Cage) a il y a peu tourné un film retraçant le tournage du Nosferatu de Murnau (Max Schreck aurait-il été un véritable vampire ??), mettant en vedette l'excellentissime John Malkovich et intitulé "Shadow Of The Vampire".