Le Reflets de la conscience

recueil de Michel Rozenberg

Après Les Maléfices du temps (2005, rééd. 2006, prix Masterton) et Altérations (2006, prix Robert Duterme), ses deux premiers recueils tous deux parus aux éditions Nuit d'Avril, c'est aux éditions d'Euryale que le bruxellois Michel Rozenberg nous revient avec un nouveau recueil : Les Reflets de la conscience.

7 nouvelles de fantastique pur, dans la grande tradition de l'école belge dont nous parle le québécois Claude Bolduc dans sa très intéressante préface, ciselées avec un art maîtrisé et parfaitement efficace et qui dévoilent un peu plus du riche univers de son auteur.

Ses personnages - héros bien malgré eux ! - tentent de se sortir comme ils le peuvent de ces histoires vertigineuses qui sont tantôt des boucles, tantôts des miroirs déformants ou des dédales d'angoisses inextricables dans lesquels l'élément fantastique surgit du quotidien : du dérèglement du temps, de l'éclatement des personnalités, de l'effritement des frontières du monde tangible, de la perte des repères sociaux les plus primordiaux.

Et c'est bien la folie, dont l'ombre plane sur tout l'ouvrage, qui nous sert de guide le long de cet excellent recueil, qui confirme le grand talent de conteur de Michel Rozenberg et sa place parmi les meilleurs auteurs de fantastique francophones du moment.

Souhaitons par la même occasion bon vent aux éditions d'Euryale, qui pour une première parution, frappent très, très fort.

 

 

Quel est le rôle de l'âme ? S'opposer aux désirs interdits ? Favoriser l'aboutissement des bons sentiments, des idées nobles ? Est-elle capable de comploter à notre endroit, de contrecarrer nos plans, de nous acculer dans nos derniers retranchements ? Est-elle le reflet de nos actes ou est-ce au contraire nos agissements qui traduisent sa noirceur ?

Imaginez que vos fantasmes les plus secrets soient percés à jour ; que les fondations de votre vie se désagrégent ; que votre espace se réduise et vous piége ; que des objets apparaissent et s'évanouissent autour de vous; que vous arriviez trop tard à chaque événement de votre vie. Que feriez-vous pour empêcher l'inéluctable ?

Lorsque le rêve et la réalité se confondent, lorsque des brèches zèbrent le mur de la cohérence, lorsque le banal dérape pas à pas, lorsque les repères et les références s'effilochent, il ne reste plus qu'un ultime garde-fou pour nous protéger de la chute finale : notre conscience.

Après " Altérations ", prix Robert Duterme 2004 et " Les maléfices du temps ", prix Graham Masterton 2007, celui que certains appellent " le bruxellois successeur de Jean Ray " et que d'autres qualifient de " un des sept piliers du fantastique européen " nous livre ici 7 nouvelles étranges, dans la plus pure lignée des grands conteurs de l'imaginaire.

*****

Les Reflets de la conscience Recueil de Michel Rozenberg éditions d'Euryale (Belgique) novembre 2007, 244 pages. ISBN : 978-2-9600766-0-8 http://www.michelrozenberg.com/