Le Prince de la nuit

par Yves Swolfs

 

(par la Comtesse de Sonneville)

Je souhaiterai faire connaître une bande dessinée que j’aime beaucoup, bien que je ne sois pas une fan de ce genre de lecture. Si j’ai décidé d’en parler c’est dans le but de la faire connaître et d’en faire profiter à ceux qui comme moi s’intéressent au thème du vampirisme mais qui par manque d’intérêt pour les BD ne l’ont jamais lue ou même ne la connaissent pas.

RÉSUMÉ :

Au Moyen-âge, un seigneur voit sa dame étrangement tuée par un mystérieux personnage. Alors que son prêtre le force à veiller sa tombe, il doit reconnaître que celle-ci est envoûtée par le diable, et la libère à coups de pieu dans le cœur. Ce seigneur jura dès lors que lui et ses descendants devraient chasser la créature infernale tant qu'elle existerait.

En 1933, Vincent ne dort plus à cause d'étranges cauchemars liés à sa famille. Alors qu'il cherche à se renseigner sur le passé de sa famille, il se heurte à un mur de silence. Il finira par trouver un très ancien testament qui marque pour lui le réel début de ses ennuis.

Cette histoire de vampires respecte avant tout les conventions : pas d'ail, peu de croix et encore moins de soleil pour ces messieurs qui ne refusent pas une petite collation sanguine. Pour qui apprécie le genre, l'histoire est très captivante car bien construite. L'illustration n'est pas en reste, elle est parfaite, c'est elle qui apporte tout son style à l'ensemble. Evidemment, cette famille de chasseurs est toujours confrontée à l'incrédulité des gens qui les rend impuissants. Mais ils connaissent bien les moyens de combattre...

 

I. Le Prince de la Nuit : son origine :

Scénario & Dessins : Bajram 
Couleur : Sophie Swolfs 
Editions : Glénat
Collection : Grafica

En 1994, Yves Swolfs commença une nouvelle saga terrifiante : Le Prince de la Nuit.

Le projet était déjà dans ses tiroirs depuis quelques années mais c'est suite à des problèmes d'éditeur qu'il décida de se lancer dans autre chose. Par coïncidence, son premier album sortit peu après le film Dracula de Coppola, ce qui lui permit non seulement d'être dans l'air du temps mais aussi de faire mûrir son scénario. Le second cycle a démarré début 1999 avec l'album "Le Journal de Maximilien".

L'histoire se déroule sur plusieurs siècles mais vu le peu de goût de Swolfs pour dessiner ce qui est contemporain, la conclusion du premier cycle se passe dans les années 30.

Tous ces personnages sont unis par une lointaine filiation et par un lien encore plus fort. Et n'oublions pas l'excellent travail de la coloriste Sophie Swolfs qui a parfaitement repris le style d'Yves et nous offre quelques dessins superbes en clair-obscur ou en ambiance de nuit.

La saga du Prince de la Nuit se compose de 2 cycles de 3 BD chacun. La 6ème BD qui termine le 2ème cycle marque la fin de la saga mais elle laisse en même temps la porte ouverte à une suite possible au cas où l’auteur veuille continuer l’histoire.

 

· 1er CYCLE :

1. LE CHASSEUR, 1994

"Le chasseur traçait chaque nuit un cercle magique qui le protégeait des forces du mal…

Tant et si bien que ce cercle projeté autour de lui l’enferma à jamais dans une profonde et mortelle solitude ! "

2. LA LETTRE DE L’INQUISITEUR, 1995

" … Les démons que vous pourchassez sans relâche sont peut-être tapis dans quelque recoin de vôtre âme… "

 3. PLEINE LUNE, 1996

" …Et pourtant j’existe ! J’ai toujours vécu au plus profond de toi…"

· 2ème CYCLE :

4. LE JOURNAL DE MAXIMILIEN, 1998

"Je menais jusque-là une existence dénuée de toute passion, hormis celle que m’inspiraient mes recherches scientifiques… "

5. ÉLISE, 2000

"J’y ai trouvé le plaisir tellement troublant de l’interdit…la recherche de cette sensation m’a poussée vers un nouveau maître qui m’a initiée à la transgression suprême !… "

6. RETOUR À RUHENBERG, 2001

" Quelle aubaine, ces âmes déboussolées, en quête de certitudes, persuadées d’avoir trouvé en moi l’intermédiaire qui leur donnera accès aux grands mystères de la toute puissance et de l’invincibilité ! "

II. Le Prince de la Nuit : son auteur :

Yves Swolfs est né le 25 avril 1955 à Bruxelles. Il fait des études littéraires. De 1976 à 1979, il fait des études de journalisme : cette formation lui donne la Maîtrise du script. Inscrit à l’Université Libre de Bruxelles, à l’atelier R de l’Institut Saint Luc, section BD, Swolfs a pour professeur Claude Renard avec lequel il entretient des rapports conflictuels. Pendant 3 ans, Swolfs affirmera son style en dépit des fortes influences exercées sur le cours. Ses références sont alors quatre sommités de la BD réaliste : Jigé, Greg, Giraud et Hermann.

En 1978, il publie son premier récit dans le deuxième volume du "Neuvième rêve" (Bruxelles, Editions des Archers, 1979), série d’albums collectifs des étudiants de l’atelier. La fin de ses études est sanctionnée par un diplôme décerné par l’Ecole Supérieure d’Art.

Yves Swolfs commence alors sa vie professionnelle : illustrations publicitaires, petites BD, travaux divers et multiples. En 1980, il commence à dessiner "Les Chiens Meurent en Hiver", la première aventure américaine de Durango, cow-boy solitaire à la mode des western spaghetti. Les Editions des Archers offrent à Swolfs de publier le premier volume de Durango sans prépublication. Celui-ci sort en mai 1980. Les 7 premiers volumes seront publiés par la maison d’éditions Les Archers à Bruxelles. Les Editions Dargaud rachètent les droits des 7 premiers volumes et publient le 8ème en novembre 1988.

A partir de 1987, Swolfs s’essaye pour le magazine "Vécu" à la bande dessinée historique. Il y lance son nouveau héros, Dampierre, au milieu des guerres vendéennes et de la Révolution Française. Les Editions Glénat proposent à Swolfs de pré publier le premier volume des aventures de Dampierre dans le magazine "Vécu". Le tome 1er de Dampierre sort en septembre 1988 aux Editions Glénat. Quant au tome 2, il paraît environ un an après le premier en septembre-octobre 1989 et il est présenté en avant-première au Château du Puy du Fou. A partir de 1990, les albums de Durango sont édités par les Editions Alpen Publishers qui rééditent les 8 premiers tomes avec de nouvelles couvertures. En 1992, Dampierre est repris par Eric (un de ses compatriotes) le temps d’un album et par Pierre Legein pour la suite, Yves Swolfs lui fournissant les scénarios.

C’est en 1994 que Yves Swolfs commence une nouvelle série fantastique en créant chez Glénat dans la collection Grafica son nouveau personnage : Le Prince de la Nuit. Il alterne actuellement les scénarios de Dampierre, de Black Hills ou de Vlad avec les albums du Prince de la Nuit… et en ayant quelques projets en cours. Durango étant mis de côté pour quelques années encore.

Guitariste à ses heures perdues, il a fait partie du groupe belge de hard-rock Lazare et a été en procès avec Michael Jackson concernant un plagiat éhonté d’une de ses chansons.

 

BIBLIOGRAPHIE :
Avec Marc Renier
Black Hills 1890
Avec Eric et avec Pierre Legein
Dampierre
1- L'aube noire
2- Le temps des victoires
3- Les émissaires
4- Le complot de Laval
5- Le cortège maudit
6- Le captif
7- Les enfants de la terreur
8- Le trésor de la Guyonnière
9- Viol à Grey Rock
Avec Griffo
Vlad
Swolfs seul
Durango
1- Les chiens meurent en hiver
2- Les forces de la colère
3- Piège pour un tueur
4- Amos
5- Sierra sauvage
6- Le destin d'un desperado
7- Loneville
8- Une raison pour mourir
9- L'or de Duncan
10- La proie des chacals
11- Colorado
12- L'héritière
13- Sans pitié
Le Prince de la Nuit
1- Le chasseur
2- La lettre de l'inquisiteur
3- Pleine lune
4-Le journal de Maximilien
5- Elise
6- Retour à Ruhenberg
James Healer