Altérations

recueil de Michel Rozenberg

Voici que les éditions Nuit d'Avril rééditent enfin cet excellent recueil de 10 nouvelles (publiées en 2003 chez CoLibris) de l'auteur belge Michel Rozenberg, à qui on doit déjà Les Maléfices du Temps (paru chez Nuit d'Avril début 2006.)

Dix nouvelles de pur fantastique, dans la grande tradition de King, dans lesquelles la réalité se fissure, montre ses failles, outrepasse les repères de temps (Transition), d'espace (La Chambre), de la pérennité des relations avec l'autre familier (Le Cadre), de la tangence de notre monde "coutumier" à celui des morts (La Rencontre) ou celui des fantasmes les plus obscurs (Le Visiteur). Le lecteur se laisse perdre plus volontiers que les héros, qui sortent rarement totalement indemnes de ces histoires déroutante, servies par le style parfaitement efficace de Rozenberg.

Comme toujours chez Rozenberg, la chute fait mouche, de même que les clins d'oeil aux auctoritas du genre : Lovecraft, Bloch, Stoker, Gogol ou Wilde (avec le portrait de Le Cadre) ou ou Shelley (avec la "réunion d'amis" de Le Visiteur).

Encore un très bon moment de lecture, offert par un auteur qu'il n'est pas erroné de classer parmi les meilleurs fantastiqueurs francophones actuels.

A lire, sans hésitation !

 

 

"Un homme sauve une jolie jeune fille de la noyade et s’étonne de la voir reprendre ses esprits comme si rien ne s’était passé. Un employé, chargé de ranger des paquets au contenu mystérieux dans un immense entrepôt sans fenêtre, voit ses collègues disparaître un à un. Un psychiatre s’affole en entendant le récit insensé d’un homme au visage singulier. Un voyageur s’apprête à passer la nuit dans l’unique chambre d’un hôtel dont les murs se déplacent.

Chacune de ces dix nouvelles offre la mise en scène déroutante d’un personnage pris au piège, seul et perplexe face à l’événement qu’il subit. Confronté à la dégradation de sa perception de l’espace, du temps et de son rapport au monde, il plonge dans un univers corrompu, perd la maîtrise de sa destinée et s’égare dans des cauchemars parallèles où la raison n’a plus de prise.

Cet excellent recueil a obtenu, lors d’une précédente édition, le prix Robert Duterme 2004, décerné par l’Académie Royale de langue et de littérature françaises de Belgique."

*****

Altération Recueil de Michel Rozenberg  Préfacé par Jean-Baptiste Baronian Disponible en version papier, 160 pages, format 210 x 150 Paru le 1 Juin 2006, ISBN: 2-35072-025-X Couverture illustrée par Michelle Blessemaille Prix : 13.90 Euros, port compris  

  Editions Nuit d'Avril